Scénario

At the beginning...

1 hour

3 hours

6 hours

 

   A l’entrée d’une pièce fermée par un rideau blanc, se trouve une urne qui contient des paires de lunettes polarisées. Une indication nous invite à se servir. On prend une paire que l’on met et on franchit le rideau.


Dès l’entrée, on découvre au centre d’une pièce d’environ six mètres de large un cube d’un mètre aux parois transparentes. A l’intérieur, une forme d’apparence organique émet des pulsations visuelles et des battements sonores à peine audibles. On est immédiatement saisi par l’illusion de la matérialité de cette forme.


En se rapprochant du cube, on remarque qu’il existe un point de vue idéal indiqué par une marque au sol, quelques pas en avant. Instinctivement on s’y arrête. Le bruit des battements est maintenant bien perceptible. Il provient clairement d’une source située à l’intérieur du cube.


Aucun éclairage direct ne touche le cube ni la forme en son sein, lesquels baignent dans une lumière douce et diffuse.
Depuis notre arrivée dans la pièce, la forme interne a imperceptiblement grandi. Qu’y a t-il exactement à l’intérieur? On s’approche, et la forme réagit à notre présence: ses battements accélèrent. Un pas sur le coté puis deux, et tout ce qui se situe à l’intérieur du cube s’étire et se déforme en anamorphose, jusqu’au moment où l’illusion se dévoile: la surface du cube n’est plus transparente mais bien opaque.


Elle n’est plus perçue comme un contenant mais comme un support, support sur lequel est projeté une image en mouvement. Cette anamorphose qui jusqu’alors s’est jouée de nos sens nous révèle donc son identité d’image projetée.


On continue à en faire le tour, et on constate que ce cube n’est en fait constitué que de trois faces qui donnent l’illusion d’un cube entier quand on entre dans la pièce.


Derrière le cube, une porte nous permet de sortir.